Home

Croix de Lorraine & la France Tranquille

L’utilisation de symboles et de figures historiques sont constitutives de la construction d’un parti politique puisqu’ils expriment un ensemble de valeurs et de repères propre au dit parti, afin de lui permettre de se distinguer dans le champ politique global. Comme tout parti, le Front National en utilise. Cependant, contrairement aux autres structures politiques, le parti d’extrême droite a élaboré une stratégie de vol de symboles et autres figures historiques des partis de gouvernement !

Le parti électoraliste qu’est le FN opère une mue de valeurs pour gagner des voix. Marine Le Pen veut dédiaboliser le parti de « papa » en faisant croire à un changement idéologique, ce qui est faux, mais qui produit l’effet pervers de permettre aux langues de se délier et d’exprimer plus aisément leur vote sur la place publique. Une stratégie de dédiabolisation, de normalisation, qui passe également par l’appropriation du socle de représentations républicaines communes. Ceci prouve en autre que ce parti ne construit pas un discours ni même un parti au service de la France, mais bien plutôt au service de lui-même.

affiche_degaulle-667ac

Après Jeanne d’Arc, une « une » du monde pour un tract, c’est au tour du Général de Gaulle, de sa fameuse croix de Lorraine et du slogan de Mitterrand en 1981 de se faire happer par le Front National. En effet, le FNJ a utilisé pour un de ses tracts une photo du général de Gaulle et le slogan « la France Tranquille » pour une de leurs affiches. Quant à Florian Philippot, vice-président du parti, il utilise la croix de Lorraine comme logo pour sa campagne municipale de cette année. On voit clairement une offensive par le parti d’extrême droite pour s’approprier ces symboles afin d’en obtenir le capital symbolique et les valeurs que portent l’objet ou la figure historique utilisés. On peut remarquer que cette réappropriation avait déjà commencé par le vol de la figure de Jeanne d’Arc par  Jean-Marie Le Pen, ou la citation de De Gaulle, reproduisant le V de la victoire avec ses bras.

Certes, une telle stratégie permet au parti d’extrême droite de se donner une légitimité républicaine sous fond de démagogie en transférant les valeurs des symboles sur le parti. Néanmoins, cela génère une confusion auprès de l’électeur et de la vie politique française : les citoyens Français ont alors plus de difficultés pour comprendre les valeurs réelles du symbole, son appartenance à un parti et la provenance du tract ou du message. Cette stratégie brouille totalement le symbole qui est initialement là pour justement faciliter la compréhension. Ainsi, en utilisant ces figures historiques et symboles, le Front National se rapproche alors des grands partis. Il créé l’ambiguïté en tentant de réécrire l’histoire sous fond de démagogie.  De plus, cette volonté va à l’opposé de leur mission de se proposer en tant qu’alternative, comme vote de protestation. Ici, c’est une alternative floue, comme souvent pour le FN et sans inventivité. Est-ce vraiment une voie que le Front National doit garder ? Cela est très contestable.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s