Home

© Martin Bureau / AFP

Tous les sondages sont unanimes : la rentrée est morose pour François Hollande. Après seulement 5 mois au pouvoir, il est actuellement entre 43% de satisfaction pour Ipsos et 46% pour BVA. La question que nous pouvons nous poser est quelle est la raison de cette descente fulgurante ?

 Tout d’abord, parce que les français sont déçus de la rapidité des réformes du gouvernement de gauche. Selon un sondage TNS Sofres, sorti début septembre, 50% des français trouvent les réformes trop lentes. Une bonne raison du mécontentement apparu ce mois-ci dans les études de satisfaction. Les français attendaient beaucoup de la rentrée, et ont été désabusés par le manque d’action concrète.

 Il y a également la mauvaise performance de François Hollande devant les français au 20h de TF1. Il a su montrer de la détermination lors de cette interview mais sans afficher de réelles réformes aux français. Seul le cap de l’équilibre budgétaire en 2014 s’est dessiné sans projet annoncé afin d’atteindre l’objectif.

Nous remarquons aussi un désintérêt des français pour ces entretiens télévisés. En comparant l’audience de cet exercice entre Nicolas Sarkozy et François Hollande nous pouvons remarquer que seulement 9,9 millions de téléspectateurs ont suivit l’interview selon médiamétrie pour sa troisième interview présidentielle. Il fait bien moins que son prédécesseur, qui était à 19 millions de téléspectateurs (sur TF1 et France 2). Cette stratégie de poly-support médiatique a peut être aidé l’ancien président, mais pas suffisamment pour expliquer cette si grande différence.

Nous voyons cependant, une vraie prise de conscience des français. 78% des français sont prêts à accepter que le gouvernement revienne sur ses engagements, étant donné la difficulté de la crise.

Un autre point positif, ce sont les 64% des français qui sont favorables au traité budgétaire européen. Mais à voir de plus près, ce chiffre n’est pas forcément positif pour le président de la république car seulement 54% des électeurs de François Hollande sont pour le traité européen. Tandis que 75% des électeurs de Nicolas Sarkozy le sont. François Hollande est sur le fil du rasoir. Si François Hollande joue sur cette stratégie, l’opinion générale pourra donner un avis favorable car le président séduira l’électorat de droite. Mais à ne pas ménager son électorat, il peut risquer de tout perdre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s